MINISTÈRE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES ET DE L’ARTISANAT

Sceau de Republique Gabonaise

BILAN DES ASSISES DE L’ENTREPRENEURIAT ET DES PME/PMI.

Logo



A l’occasion de la cérémonie de clôture à l’ANPI le 15 novembre 2018, le Ministre Carmen NDAOT a pris la parole en tant que Ministère clé et Marraine de Assises de l’Entrepreneuriat et des PME/PMI. En présence des autres membres du Gouvernement et des acteurs de l’écosystème entrepreneurial, elle a tenu tout d’abord à féliciter les co-organisateurs le BCPSGE, la Chambre de Commerce, la Confédération Patronale Gabonaise et  JA Gabon, l’incubateur national pour la tenue et la réussite de ses Assises. La réussite de cette manifestation tient au fait qu’elle est différente de par son format : «..nous le savons tous : les problématiques soulevées lors de ces assises ne sont pas nouvelles. Elles ont déjà été maintes fois abordées dans le cadre des missions et des politiques de chacune des entités et à l’occasion des précédentes rencontres, mais c’est bien la première fois qu’une telle initiative réunissant l’ensemble des acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial est organisée dans notre pays... »

   

   Des 55 recommandations formulées par l’ensemble des panelistes, le Ministre Carmen NDAOT s’est engagée à ce que « ...des inquiétudes formulées par des panélistes quant au suivi et à la mise en œuvre des recommandations durant les travaux soient dissipées;  Car, le Ministère a le devoir et la responsabilité collective que cette grande et belle page d’esprit d’équipe qu’il vient d’écrire et pour lequel il va s’engager dans les semaines et les mois avec la co-rédaction d’un livre blanc,  puis l’élaboration de la stratégie d’appui aux startups, PME/PMI et sa remise aux plus hautes autorités, ne se tourne pas.  Nous avons même le devoir de tout faire pour qu’elle prospère bien au-delà des Assises... ».   

    

    Ces Assises tenues du 12 au 15 novembre 2018 ont réuni plus de 200 panelistes issus des pouvoirs publics, des entreprises, des syndicats d’employeurs, des incubateurs, des universités, des institutions publiques et des partenaires financiers et techniques au développement.  Réunis au sein de 16 ateliers, les panelistes ont dressé à travers des échanges francs et sans tabou et avec une implication sans contrepartie un état des lieux du secteur de l’Entrepreneuriat dans notre pays et élaboré 55 recommandations autour des 3 thèmes définis ; à savoir : RENFORCER L’ECOSYSTEME D’ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRENEURS ET DES PME, FAVORISER LES ENTREPRISES NATIONALES DANS UNE LOGIQUE DE CHAINE DE VALEUR et AMELIORER LA RELATION SECTEUR PRIVE / SECTEUR PUBLIC.  Les prochaines étapes seront dans les semaines et les mois à venir :

- la rédaction sur la base des recommandations d’un livre blanc soumis à tous les acteurs pour amendement et validation,

- la formulation de la stratégie d’appui aux startups et PME/PMI,

- la remise du rapport et de la stratégie aux plus hautes autorités en mai 2019 ./.

 

Modifié : 29 / 11 / 2018

LA DIRECTION